Signature du plan d’action de la Stratégie Nationale de la Bioéconomie

Signal fort en faveur des matériaux et produits biosourcés

L’ACDV salue la signature du plan d’action de la Stratégie Nationale de la Bioéconomie (SNBE), par Stéphane Travert ce jour au Salon de l’Agriculture. Un texte ambitieux qui reconnaît l’importance des matériaux et produits biosourcés. Il identifie clairement cette filière comme pourvoyeuse de solutions innovantes pour répondre aux défis aussi bien économiques, que sociaux et environnementaux.

Engagement attendu depuis plusieurs mois, c’est donc lors du Salon de l’Agriculture que le Ministre a souhaité mettre en lumière les initiatives du gouvernement français en faveur des domaines non-alimentaires de la Bioéconomie. Le plan d’action adopté ce jour définit un cadre de structuration ambitieux et durable, cohérent avec les ressources de notre territoire, ses atouts et ses besoins.
Il fait une place majeure au développement des produits biosourcés, qui valorisent des matières premières renouvelables.
A la fois basé sur des propositions recueillies lors de l’élaboration de la Stratégie Nationale de la Bioéconomie (SNBE) et des Etats-Généraux de l’Alimentation (Lire nos contributions sur le sujet), ce plan adopte une démarche pragmatique, proche des réalités de ces nouveaux marchés.
Un signal fort pour les industriels concernés qui sont déjà nombreux en France !

Un plan d’action cohérent
La démarche présentée ce jour démontre une volonté de soutenir globalement la croissance et la complémentarité des différentes filières de la bioéconomie, à travers cinq axes :
Axe 1 : Améliorer la connaissance
Axe 2 : Promouvoir la bioéconomie et ses produits auprès du grand public
Axe 3 : Rapprocher l’offre et la demande
Axe 4 : Produire, mobiliser et transformer durablement les bioressources
Axe 5 : Lever les freins et mobiliser les investissements

La France bientôt fer de lance de la Bioéconomie en Europe ?
Si ce plan d’action s’inscrit dans la continuité des échanges avec les différentes parties prenantes – et notamment l’ACDV, porteuse des travaux réalisés par ses membres – il fait également écho aux réflexions actuellement en cours au sein de l’Union européenne, qui vient d’engager la refonte de sa politique en matière de Bioéconomie.
« L’ACDV salue la signature du plan d’action par le Ministre de l’Agriculture, M. Stéphane Travert. En effet, l’Europe et de nombreux pays européens ont une stratégie bioéconomie depuis plusieurs années. Initié dans un cadre de travail interministériel (MAA, MINEFI, MTES, MESRI), ce programme permet à la France de valoriser ses atouts fondamentaux en bioéconomie, et de se préparer activement à la révision de la stratégie européenne.
L’ACDV apporte son plein soutien à ce plan d’action. Forte de l’expertise de ses membres, et des nombreux travaux en cours, elle se tient prête à fournir toute contribution utile à sa mise en oeuvre » indique François Monnet, Président de l’ACDV.