Articles

Pili & Metex parmi les 34 projets de (Re)localisation industrielle de #FranceRelance

Nos adhérents font l’actu !

Parmi les 34 nouveaux projets de relocalisation industrielle, annoncés par la Ministre déléguée Chargée de l’industrie Agnès Pannier-Runacher, deux entreprises de biotechnologie industrielle sortent du lot : Pili et Metabolic Explorer. Ces deux pépites made in France proposent des innovations de rupture qui font partie des solutions permettant à l’industrie de réaliser concrètement la transition écologique. Grâce à la maîtrise nouvelle de procédés de fermentation, elles produisent en effet des molécules biosourcées (issues du végétal) qui n’étaient jusque là fabriquées qu’à partir de dérivés du pétrole. Ces molécules concernent un grand nombre de secteurs applicatifs : cosmétiques, nutrition animale, matériaux, pigments, …
Un grand bravo à elles pour cette nouvelle reconnaissance de leur valeur aussi bien écologique qu’économique : une contribution à la “résilience” du territoire français.

Plus d’information sur ces projet industriels distingués par le Plan France Relance ici 

 

Les produits biosourcés intégrés dans l’Appel à Projets “Secteurs stratégiques” de BPIFrance

Bpifrance vient de lancer un nouvel Appel à Projets dans le cadre du Plan #FranceRelance. Destiné à soutenir l’investissement des “secteurs stratégiques de l’industrie“, il concerne donc tous les acteurs de notre filière industrielle de la chimie et des matériaux biosourcés. Le financement apporté par l’Etat est sous forme de subventions et s’inscrit dans le cadre de la réglementation européenne des aides publiques aux entreprises. Les projets attendus doivent être d’au moins 1 000 000 €.

Les entreprises intéressées ont jusqu’au 1er juin 2021 pour candidater. A noter toutefois que plusieurs dates de relèves des dossiers déposés sont prévues d’ici là, la première étant programmée dès le 26 janvier 2021.

#Industrie #BPIfrance #Covid_19

https://www.bpifrance.fr/A-la-une/Appels-a-projets-concours/Appel-a-projets-Plan-de-relance-pour-l-industrie-Secteurs-strategiques-volet-national-50697

Ensemble

L’ACDV accueille 3 nouveaux Adhérents & renforce son ancrage régional

L’ACDV accueille 3 nouveaux adhérents, METabolic EXplorer, entreprise de biotechnologie industrielle, BioSynthis, fabriquant d’ingrédients biosourcés et biodégradables pour la cosmétique et Toulouse White Biotehchnology (TWB), plateforme de montée à l’échelle industrielle pour les Biotechnologies.

L’Association Chimie Du Végétal (ACDV) soutient et représente les industriels qui conçoivent, fabriquent et commercialisent des matériaux et produits biosourcés, c’est-à-dire issus de matières premières végétales. Malgré le contexte économique ralenti, elle poursuit sa croissance et accueille ce mois-ci trois nouveaux membres : METabolic EXplorer, BioSynthis et Toulouse White Biotehchnology (TWB). Trois acteurs emblématiques de cette nouvelle filière industrielle identifiée comme « technologie clé » par le plan France Relance.

Trois nouveaux adhérents dont les expertises complémentaires viennent enrichir celles réunies au sein de l’ACDV et asseoir son ancrage régional. « L’ACDV est très fière d’accueillir METabolic EXplorer, BioSynthis et Toulouse White Biotehchnology (TWB) parmi ses nouveaux membres. Représentant différents maillons de la chaîne de valeur de notre filière, ils illustrent bien la diversité de nos membres, dont la complémentarité est source de vitalité et de pertinence des travaux menés au sein de notre association. Leur ancrage local démontre, aussi, la richesse du tissu industriel régional des industriels de la chimie du végétal et des produits biosourcés », constate François Monnet, Président de l’ACDV.

METabolic EXplorer
Créée il y a 20 ans, METabolic EXplorer développe, à partir de procédés de fermentation, des molécules biosourcées, c’est-à-dire issues de matières premières renouvelables, en alternative à leurs équivalents pétrosourcés, pour des applications dans les secteurs cosmétiques, de l’alimentation animale, … Historiquement basée en Auvergne, METabolic EXplorer finalise actuellement la construction d’un site de production à grande échelle, Metex Noovista, sur la plate-forme industrielle de Carling (Moselle), participant ainsi à la reconversion de cet ancien site pétrochimique.

« METEX contribue par ses innovations à produire autrement, sans pétrole, des produits du quotidien. Nous utilisons la fermentation pour produire à partir de matières premières issues du végétal des ingrédients pour les marchés de la cosmétique et de la nutrition animale. Aujourd’hui, il est naturel que METEX rejoigne l’ACDV et les autres acteurs industriels de la filière pour apporter une réponse commune aux enjeux de la nécessaire transition écologique et de la nécessaire réindustrialisation de nos territoires » indique Benjamin Gonzalez, président fondateur de METabolic Explorer.

Toulouse White Biotechnology
Créée en 2012 sous l’impulsion de Pierre Monsan (Professeur émérite INSA Toulouse) et sous la tutelle de l’INRAE, de l’INSA et du CNRS, TWB est un accélérateur préindustriel destiné à accompagner industriels et entrepreneurs des biotechnologies industrielles pour développer des produits et des procédés à partir de matières premières renouvelables. Fort de son consortium de
52 membres (dont 34 industriels), de son environnement R&D (TBI et CRITT Bio-Industries) et de ses plateformes technologiques de pointe, TWB monte et conduit des projets R&D collaboratifs, garantissant aux entreprises les conditions les plus favorables à leur réussite.
TWB accompagne également le développement de start-ups et leur offre un hébergement : aujourd’hui cinq jeunes pousses innovantes sont hébergées dans les locaux de TWB.
Rejoindre l’ACDV, une association de professionnels leader dans le domaine de la bioéconomie, a beaucoup de sens pour TWB, de par la complémentarité des deux structures. TWB s’inscrit dans une démarche d’opérateur en apportant des solutions biologiques alternatives, innovantes et durables aux industriels ; l’ACDV est porteuse des valeurs économiques, sociétales et environnementales de ces solutions biosourcées auprès des pouvoirs économiques et politiques, français et européens” indique Olivier Rolland, Directeur exécutif de TWB.

Biosynthis
Créée en 2001, la société Biosynthis est spécialisée dans le développement et la fabrication d’ingrédients biosourcés et biodégradables. Les produits (BioAlkanes, Squalane végétal, cires végétales,…) accompagnent la transition des secteurs cosmétiques et industriels vers plus de naturalité et de durabilité. Ils permettent aussi d’optimiser leur empreinte carbone.

« Notre entreprise est spécialisée dans les ingrédients cosmétiques d’origine naturelle depuis près de 20 ans. Nous offrons des solutions techniques innovantes, issue d’une chimie verte, durable et Eco responsable. Notre récente implantation en Région Nouvelle Aquitaine renforce notre stratégie du Biosourcé. Rejoindre l’ACDV et participer à la structuration de cette filière industrielle c’est compléter notre engagement d’entreprise par un engagement collectif » indique Thierry Bernoud, Président de Biosynthis.

Contact Presse ACDV : Sandra Ammara : sandra.sacommunication@gmail.com

Télécharger le Communiqué de presse

 

Que pensent les français des produits biosourcés ?

Les produits biosourcés ont la cote auprès des français : 87% des Français ont une bonne image des produits biosourcés

L’Association Chimie Du Végétal (ACDV) a, de nouveau, confié à l’institut IFOP le soin de réaliser une enquête d’opinion auprès d’un échantillon représentatif de la population française. Objectif : mesurer, 2 ans après une première étude, l’appétence des français pour les produits biosourcés. Les résultats confirment nettement leur attrait pour ces produits innovants qu’ils identifient comme autant de solutions favorables à la transition écologique Et à la relocalisation industrielle.

Pour François Monnet, Président de l’ACDV,  “Cette deuxième enquête confirme l’image positive qu’ont ces produits auprès des français. Elle confirme l’importance grandissante qu’ils accordent à des produits plus écologiques et plus innovants

Perception positive

87% des français ont toujours une image positive des produits biosourcés.

Un intérêt réel pour le sujet

80% des français interrogés sont demandeurs d’informations supplémentaires sur ces produits issus de matières premières renouvelables.

Des produits biosourcés qui répondent aux attentes sociétales des français

Les français perçoivent bien la plus-value environnementale et économique de cette filière industrielle, porteuse des préoccupations qui se sont renforcées dans cette période de crise sanitaire. Notamment :

  • 83% pensent que son développement va apporter aux agriculteurs une vraie solution pour sécuriser leurs revenus
  • 76% pensent que ces produits contribuent efficacement à la ré-industrialisation de la France
  • 77% considèrent qu’ils contribuent de façon significative à la réduction d’émissions de gaz à effet de serre
  • 75% considèrent que leur développement va permettre la création de nouveaux emplois à haute valeur ajouté (R&D, Marketing, …)

Soutien légitime des Pouvoirs publics

Conséquence logique de ce bénéfice perçu des produits biosourcés : 83% des français estiment qu’il est légitime pour les pouvoirs publics de soutenir ces développements.

« Dans un contexte de redémarrage économique, le pays a de nombreux atouts pour devenir un champion des produits biosourcés, bases d’une reconstruction industrielle combinant compétitivité, écologie, souveraineté et revitalisation territoriale. Les acteurs industriels y sont prêts » affirme François Monnet.

Télécharger le Communiqué de presse 

Télécharger l’infographie des principaux résultats de l’enquête “Que pensent les français des produits biosourcés ?”

 

METHODOLOGIE

  • L’enquête a été́ menée par l’institut IFOP auprès d’un échantillon de 1006 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
  • La représentativité́ de l’échantillon a été́ assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de l’interviewé) après stratification par région et catégorie d’agglomération.
  • Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 6 au 9 Avril 2020.

Découvrez notre Rapport d’Activité

Le nouveau rapport d’activité de l’Association (2019-2020) est paru ! L’occasion d’un bilan d’un an d’actions au services de nos membres… mais aussi et surtout l’occasion de dessiner les perspectives encourageantes qui s’ouvrent pour la filière chimie du végétal & biotechnologies industrielles. Téléchargez le ici :

Rapport d’activité ACDV 2019-2020

Bonne lecture !

Chimie du végétal : une réalité industrielle qui maille le territoire

La chimie du végétal et les Bioproductions sont aujourd’hui une réalité industrielle qui contribuent à la (ré)industrialisation du pays. Et parce qu’une image est souvent plus explicite qu’un long discours, l’ACDV publie une nouvelle mise à jour de la cartographie de ces activités. Ce sont plus de 60 sites supplémentaires, répartis sur l’ensemble du territoire hexagonal, qui ont été identifiés dans cette nouvelle version.

Ce document distingue 3 activités liées : les centre de R&D, les sociétés de biotechnologies industrielles (également dénommées “biotech blanches”) et les bioraffineries & sites de production de la chimie du végétal.

La version interactive de ce document a également été mise à jour sur notre site et est accessible ici.

Télécharger la carte des sites de la chimie du végétal et des Biotechnologies industrielles

 

Produits biosourcés & empreinte carbone : l’infographie

Les produits biosourcés font partie des solutions permettant de réduire notre empreinte carbone.

En effet, la chimie du végétal contribue à la lutte contre le réchauffement climatique. Les végétaux, utilisés comme matières premières, captent le CO2 atmosphérique, principal gaz responsable de l’effet de serre.
Le végétal est un réacteur naturel capable de capter ce CO2 atmosphérique, en utilisant l’énergie solaire : c’est le mécanisme de la photosynthèse. Ce mécanisme place clairement la chimie du végétal , et les produits biosourcés qu’elle permet d’obtenir, comme une des solutions immédiatement disponibles pour répondre aux challenges d’une économie décarbonée.
Et parce qu’une image est souvent bien plus parlante qu’un discours, l’ACDV a réalisé cette infographie décrivant ce mécanisme. A utiliser largement !

 

Découvrez la première carte interactive de la Chimie du Végétal en France.

Nous sommes très fiers de présenter la première cartographie des sites de la chimie du végétal en France recensant les laboratoires de R&D, les biotechnologies blanches et les bioraffineries. Découvrez la carte ici

Make our Plants Great Again

[#10ansACDV]

Paris, le 12 juillet 2018 – L’Association Chimie Du Végétal (ACDV) fêtait la semaine dernière ces 10 ans d’existence. L’occasion de rassembler l’ensemble des acteurs industriels de la filière et de rappeler la vitalité des produits biosourcés. Membre de la French fab, l’ACDV a également profité de l’occasion pour diffuser aux 150 participants la première série de pin’s French Fab (le coq bleu) en plastique biosourcé !

Ils étaient nombreux ce 3 juillet à être venus célébrer les 10 ans de l’ACDV : industriels, institutionnels, représentants de la Recherche, Pouvoirs Publics, journalistes… tous réunis pour évoquer le développement d’une filière innovante qui dispose de nombreux atouts pour répondre aux grands défis de notre siècle.

Quel avenir pour la chimie du végétal ?
S’il a été question des 10 premières années du développement de la chimie du végétal, faites de « marées hautes et de marées basses » selon les mots du président d’honneur de l’ACDV, Christophe Rupp-Dahlem (Roquette), cet anniversaire était indubitablement placé sous le signe de l’ouverture sur les 10 années à venir. Et en la matière les différents points de vue mobilisés à la tribune étaient optimistes !
L’Association avait choisi un mode de prises de parole pour le moins original pour ce type de manifestation, en organisant des « seuls en scène » (inspirés du modèle Ted-X) permettant à différents points de vue extérieurs de s’exprimer :

  • La jeune génération, représentée par Kevin Louis, créateur d’entreprise innovante dans le domaine de la chimie du végétal,
  • Les ONG avec la présence de Dale Walker de la fondation Ellen Mc Arthur,
  • L’expertise avec celle de Christophe Drevelle, de PWC identifiant des signaux forts favorables à la croissance rapide de la filière,
  • L’Investissement avec celle de Joško Babonovic, partner du fonds de capital-risque Sofinnova, qui a livré en mode stand-up une vision du futur où les produits biosourcés seront devenus incontournables, une vision qui l’amène à investir dans ces pépites, aux 4 coins du monde.

En conclusion, Jean-Marc Callois, représentant le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a porté sa note positive quant au potentiel de la Chimie du végétal identifiée comme solution d’avenir.

Le challenge de l’ACDV : « Make our Plants Great Again »
S’il a évoqué les résultats très positifs de l’enquête IFOP « Les Français et les produits biosourcés », François Monnet (Solvay), Président de l’ACDV, a aussi livré la vision de l’association sur le futur des produits issus de matières premières végétales. Un avenir qui s’inscrit dans une dynamique environnementale vertueuse, à la fois sur le plan climatique et en articulation avec l’économie circulaire. Un avenir qui s’inscrit de même dans une dynamique économique positive, portée par l’innovation, créatrice d’emplois à forte valeur ajoutée et qui s’ancre au sein des territoires. Un avenir résumé par le motto de la soirée, en clin d’œil à celui de l’Accord de Paris : #MakeOurPlantsGreatAgain

Pin’s French Fab biosourcés : une première… qui espère une suite !
L’ACDV, fière de porter les valeurs de la French Fab, a matérialisé son engagement en faisant réaliser, sur imprimante 3-D, les premiers pin’s du coq emblématique en résine plastique biosourcée (issue de sucre). Une première série qui illustre pleinement le « jeu collectif » de l’association professionnelle : sa réalisation est le fruit de l’investissement et de la collaboration de deux adhérents TotalCorbion PLA et Solvay, et du concours du 3D.FAB de Lyon & de la plate-forme technologique lyonnaise Axel’One.

« French Fab est le terrain d’expression des industriels innovants, inscrits dans le développement durable et l’économie circulaire. Notre mouvement collectif vient leur donner les moyens de prendre le pouvoir en s’appropriant nos outils selon leurs technologies et leur propre savoir-faire. L’ACDV l’a bien compris et montre l’exemple en nous racontant une belle histoire au travers du coq 3D en plastique biosourcé » indique Julie LEIBOVICI, BPIFrance (Développement de l’offre Accompagnement La French Fab).

L’ACDV rejoint la French Fab

Se reconnaissant dans les valeurs portées par ce mouvement, l’Association Chimie du Végétal (ACDV) rejoint la French Fab. Elle s’engage à porter cette démarche auprès de ses adhérents et à accompagner leur démarche.

« La French Fab incarne la refondation de l’industrie française. Une industrie innovante, exportatrice et ouverte aux évolutions qu’apportent le digital, les technologies nouvelles et l’économie verte* ».

C’est donc une dynamique forte qu’a initiée Bpifrance en lançant la French Fab ;
une dynamique dont les valeurs rencontrent celles portées depuis 10 ans par l’ACDV : excellence, innovation, durabilité. C’est aussi une manière de jouer collectif dans laquelle se retrouvent pleinement les industriels de la filière des matériaux et produits biosourcés membres de l’ACDV.
Une évidence en somme !

C’est pour contribuer à porter haut les couleurs du savoir-faire français que l’ACDV vient grossir les rangs du réseau d’entreprises en cours de constitution, “coeur battant de l’économie et de l’emploi dans les territoires* “.

 

* Citations tirées du manifeste de la French Fab

Plus d’infos sur La French Fab