Articles

Ensemble

L’ACDV accueille 3 nouveaux Adhérents & renforce son ancrage régional

L’ACDV accueille 3 nouveaux adhérents, METabolic EXplorer, entreprise de biotechnologie industrielle, BioSynthis, fabriquant d’ingrédients biosourcés et biodégradables pour la cosmétique et Toulouse White Biotehchnology (TWB), plateforme de montée à l’échelle industrielle pour les Biotechnologies.

L’Association Chimie Du Végétal (ACDV) soutient et représente les industriels qui conçoivent, fabriquent et commercialisent des matériaux et produits biosourcés, c’est-à-dire issus de matières premières végétales. Malgré le contexte économique ralenti, elle poursuit sa croissance et accueille ce mois-ci trois nouveaux membres : METabolic EXplorer, BioSynthis et Toulouse White Biotehchnology (TWB). Trois acteurs emblématiques de cette nouvelle filière industrielle identifiée comme « technologie clé » par le plan France Relance.

Trois nouveaux adhérents dont les expertises complémentaires viennent enrichir celles réunies au sein de l’ACDV et asseoir son ancrage régional. « L’ACDV est très fière d’accueillir METabolic EXplorer, BioSynthis et Toulouse White Biotehchnology (TWB) parmi ses nouveaux membres. Représentant différents maillons de la chaîne de valeur de notre filière, ils illustrent bien la diversité de nos membres, dont la complémentarité est source de vitalité et de pertinence des travaux menés au sein de notre association. Leur ancrage local démontre, aussi, la richesse du tissu industriel régional des industriels de la chimie du végétal et des produits biosourcés », constate François Monnet, Président de l’ACDV.

METabolic EXplorer
Créée il y a 20 ans, METabolic EXplorer développe, à partir de procédés de fermentation, des molécules biosourcées, c’est-à-dire issues de matières premières renouvelables, en alternative à leurs équivalents pétrosourcés, pour des applications dans les secteurs cosmétiques, de l’alimentation animale, … Historiquement basée en Auvergne, METabolic EXplorer finalise actuellement la construction d’un site de production à grande échelle, Metex Noovista, sur la plate-forme industrielle de Carling (Moselle), participant ainsi à la reconversion de cet ancien site pétrochimique.

« METEX contribue par ses innovations à produire autrement, sans pétrole, des produits du quotidien. Nous utilisons la fermentation pour produire à partir de matières premières issues du végétal des ingrédients pour les marchés de la cosmétique et de la nutrition animale. Aujourd’hui, il est naturel que METEX rejoigne l’ACDV et les autres acteurs industriels de la filière pour apporter une réponse commune aux enjeux de la nécessaire transition écologique et de la nécessaire réindustrialisation de nos territoires » indique Benjamin Gonzalez, président fondateur de METabolic Explorer.

Toulouse White Biotechnology
Créée en 2012 sous l’impulsion de Pierre Monsan (Professeur émérite INSA Toulouse) et sous la tutelle de l’INRAE, de l’INSA et du CNRS, TWB est un accélérateur préindustriel destiné à accompagner industriels et entrepreneurs des biotechnologies industrielles pour développer des produits et des procédés à partir de matières premières renouvelables. Fort de son consortium de
52 membres (dont 34 industriels), de son environnement R&D (TBI et CRITT Bio-Industries) et de ses plateformes technologiques de pointe, TWB monte et conduit des projets R&D collaboratifs, garantissant aux entreprises les conditions les plus favorables à leur réussite.
TWB accompagne également le développement de start-ups et leur offre un hébergement : aujourd’hui cinq jeunes pousses innovantes sont hébergées dans les locaux de TWB.
Rejoindre l’ACDV, une association de professionnels leader dans le domaine de la bioéconomie, a beaucoup de sens pour TWB, de par la complémentarité des deux structures. TWB s’inscrit dans une démarche d’opérateur en apportant des solutions biologiques alternatives, innovantes et durables aux industriels ; l’ACDV est porteuse des valeurs économiques, sociétales et environnementales de ces solutions biosourcées auprès des pouvoirs économiques et politiques, français et européens” indique Olivier Rolland, Directeur exécutif de TWB.

Biosynthis
Créée en 2001, la société Biosynthis est spécialisée dans le développement et la fabrication d’ingrédients biosourcés et biodégradables. Les produits (BioAlkanes, Squalane végétal, cires végétales,…) accompagnent la transition des secteurs cosmétiques et industriels vers plus de naturalité et de durabilité. Ils permettent aussi d’optimiser leur empreinte carbone.

« Notre entreprise est spécialisée dans les ingrédients cosmétiques d’origine naturelle depuis près de 20 ans. Nous offrons des solutions techniques innovantes, issue d’une chimie verte, durable et Eco responsable. Notre récente implantation en Région Nouvelle Aquitaine renforce notre stratégie du Biosourcé. Rejoindre l’ACDV et participer à la structuration de cette filière industrielle c’est compléter notre engagement d’entreprise par un engagement collectif » indique Thierry Bernoud, Président de Biosynthis.

Contact Presse ACDV : Sandra Ammara : sandra.sacommunication@gmail.com

Télécharger le Communiqué de presse

 

L’UE mise sur la Bioéconomie pour répondre aux objectifs du Pacte vert européenn

La Commission européenne et les États membres de l’UE souhaitent utiliser la bioéconomie pour atteindre les objectifs politiques au cœur du chapitre agricole du nouveau Pacte vert européen.

« Si nous voulons décarboner nos économies, nous devons créer davantage de biomasse pour produire de l’énergie ainsi que des matériaux et des produits chimiques biosourcés », a notamment  indiqué Janusz Wojciechowski, commissaire européen à l’agriculture lors d’une rencontre avec la commission de l’agriculture du parlement croate à Zagreb.

Plus d’infos ici

WoodChem, RV incontournable de la chimie du bois

Du 20 au 22 novembre 2019 se déroulera à Nancy la 5ème édition de la conférence scientifique Woodchem dédiée à la chimie du bois et à ses applications industrielles. Elle s’adresse à un public scientifique, chercheurs, responsables R&D des industriels de l’amont (transformation du bois) et de l’aval (industries chimiques et marchés d’application) et vise à partager sur les dernières avancées scientifiques dans le domaine et sur les innovations des industriels.
Les forestiers et les acteurs de la forêt sont également conviés le 20 novembre à un programme qui leur est destiné sur les enjeux de la chimie du bois en tant que débouchés pour les ressources issues de l’exploitation forestière.

Chimie, le 4ème usage du bois
Bois d’œuvre, bois industrie et bois énergie : les usages traditionnels du bois sont bien connus. Pourtant, cette matière première renouvelable recèle un 4ème usage aux potentiels encore peu exploités : la chimie du bois. Bitume vert, bio-plastique, cosmétiques, matériaux isolants, compléments alimentaires, vanilline, chewing-gums et bien d’autres peuvent désormais trouver leur source dans la biomasse forestière. Aujourd’hui, 6 % des marchés de l’énergie, des matériaux et de la chimie sont biosourcés tandis que le Gouvernement se fixe l’objectif de 10% pour 2030,mettant en perspective un enjeu majeur pour la régulation climatique.

La chimie du bois, c’est la transformation du bois en nouvelles molécules chimiques. C’est un mot nouveau, et c’est pourtant une réalité très ancienne. L’utilisation du bois pour la chimie est connue des professionnels depuis bien longtemps. Depuis 20 ans de nouvelles filières se tournent vers des matières premières biosourcées, se désengageant progressivement des produits issus du pétrole. Car le bois peut théoriquement reproduire l’ensemble des produits chimiques provenant du pétrole, nous retrouvons désormais ces “filières vertes” là où nous les aurions peut-être le moins attendu : cosmétiques, agroalimentaire, pharmacologie, construction, textile, biocarburants, etc. Le bois, véritable “or vert”, constitue un des principaux moteurs de la bioéconomie, qui s’ancre dans l’ère d’une chimie renouvelable en cours de construction

Une double opportunité pour les forestiers et les industriels
Pour la filière forêt-bois, cette chimie verte est une opportunité d’optimiser encore davantage une ressource ou ses résidus dans un processus à forte valeur ajoutée. Elle ne vient cependant pas concurrencer les débouchés de la filière forêt-bois traditionnelle, elle vient les compléter. De l’autre côté, s’ouvrent pour les industriels de la chimie de nouvelles chances de produire des substances plus vertes qui soient de réelles alternatives aux produits issus de la pétrochimie. Les applications potentielles de cette chimie du bois couvrent un large spectre de domaines et de secteurs : matériaux de construction, ameublement, transport, cosmétique, pharmacologie et bien d’autres.

Une rencontre pour concrétiser l’émergence d’une vraie filière
Proposer un lieu propice aux échanges entre acteurs, académiques ou industriels, pour faire avancer la recherche et émerger de nouvelles applications industrielles : telle est la vocation de la conférence Woodchem, dont le Pôle Fibres-Energivie et le Pôle IAR – le Pôle de la bioéconomie organisent la 5ème édition à Nancy les 20, 21 et 22 Novembre. Lancées en 2009 à l’initiative du Pôle de Compétitivité Fibres-Énergivie, les conférences Woodchem sont très prisées des chercheurs et universitaires mais aussi des industriels qui représentent un tiers des participants.
WOODCHEM met en lumière tous les deux ans les avancées scientifiques, techniques et technologiques issues de la xylochimie. Scientifiques et industriels se rencontrent, discutent et se challengent dans l’optique d’approfondir encore les connaissances fondamentales en la matière et de leur trouver des applications concrètes : molécules nouvelles, diversification des sources d’approvisionnement, subsitution verte, etc.

Dans la lignée des éditions précédentes, Woodchem 2019 traitera de la valorisation des molécules et macromolécules issues du bois et ses dérivés ainsi que sur les processus chimiques et biochimiques impliquées dans leur production.
Les réflexions de la recherche et de l’industrie portent à la fois sur les procédés d’extraction des molécules du bois (extraction, modification, transformation chimique et biochimique de la biomasse ligno-cellulosique) et sur l’élaboration de produits en réponse aux besoins exprimés par les marchés. L’édition 2019 portera également un intérêt particulier à la valorisation des biomolécules issues d’essences tropicales.

En invitant cette année les acteurs de la forêt-bois, WOODCHEM joue son rôle au service d’une chimie du bois intégrée et performante. Le colloque facilite l’approvisionnement futur en matière première et participe à lui trouver des débouchés et des applications. La première demi-journée, le 20 novembre sera donc consacrée à la rencontre entre les scientifiques et les acteurs de la filière forêt-bois. Les interventions présenteront les enjeux et les contours du sujet, exposeront des cas concrets d’acteurs de la filière forêt bois engagés et évoqueront les conditions nécessaires pour faire émerger une filière structurée.
Pour en savoir plus : www.woodchem.fr

Nota : Les conférences sont en anglais. La 1/2 journée du 20 novembre (programme forestier) est en français avec un interprétariat franco-anglais.

#WoodChem2019

Trophées de la bioéconomie

Le Ministère de l’Agriculture lance la 2e édition des Trophées de la bioéconomie ! Ce concours récompense des projets de filière qui proposent de valoriser des bioressources en substitution aux ressources fossiles. Les projets doivent s’inscrire dans l’une des 3 catégories suivantes : biomatériaux, chimie biosourcée, bioénergies. Les projets doivent offrir des débouchés innovants, non alimentaires, aux bioressources. Les solutions biosourcées proposées doivent être abouties. Les projets doivent favoriser la structuration de filière, en intégrant l’ensemble des étapes de l’amont à l’aval.

Vous avez du 3 au 15 octobre pour adresser votre candidature !

Pour candidater, cliquez ici

 

Plant Based Summit 2021, congrès professionnel

Plant Based Summit 2019 : Le programme détaillé est en ligne !

Découvrez le programme de cet évènement incontournable pour la filière des produits biosourcés. Européanisation du congrès, innovations (produits & process), start-ups, développement durable, … sont les maîtres-mots de cette nouvelle édition.
RV au Palais des Congrès de Lyon du 22 au 24 mai.
Informations et inscriptions sur le site dédiés : www.plantbasedsummit.com

#plantbasedsummit

Bonne année 2019 !

L’ACDV adresse ses meilleurs voeux pour cette nouvelle année : qu’elle soit riche de nombreux projets et de belles rencontres !

#meillleursvoeux #2019

Blanchon et Soppec rejoignent l’ACDV

En cette fin d’année, deux nouvelles sociétés rejoignent l’Association Chimie Du Végétal : SOPPEC et Blanchon, deux fabricants de peinture majeurs dans leur secteur. Ils viennent contribuer aux actions de l’ACDV en faveur de la promotion et l’utilisation de matières premières végétales.

« Nous sommes très heureux d’accueillir ces deux nouveaux membres représentatifs des marchés aval de la chimie du végétal. Leur adhésion démontre que les produits biosourcés sont à la fois réalités de marché, et un objectif de développement dans la stratégie des entreprises industrielles » indique François Monnet, le président de l’ACDV.

 

Appel à projets “Chimie du végétal et matériaux biosourcés”

 L’appel à projets (AAP) “Chimie du végétal et matériaux biosourcés” est ouvert jusqu’au 13 février 2017 avec trois dates de clôtures intermédiaires en 2016: le 25 février, le 6 juin et le 17 octobre. Cet AAP soutient des projets de démonstration préindustrielle innovants ciblant le développement de nouvelles solutions de conversion de la biomasse, afin d’élargir la gamme de produits biosourcés mis sur le marché.

Pour qui ? L’appel à projets « Chimie du végétal et matériaux biosourcés » s’adresse à des entreprises capables d’industrialiser ou de commercialiser, à terme, les technologies développées dans le cadre des projets : agroindustriels, chimistes, papetiers, équipementiers…

Pour quelles catégories de produits ? Les projets visés par cet AAP devront contribuer à mettre sur le marché de nouveaux produits biosourcés compétitifs et éco-conçus obtenus à partir de biomasses résiduelles, de coproduits industriels, agricoles et forestiers, de microalgues ou de productions agricoles : Intermédiaires chimiques, Tensioactifs, Solvants, Polymères, Matériaux composites et Biocarburants avancés.

Pour quels secteurs d’application ? Les secteurs d’application ciblés prioritairement sont les transports, les peintures, la cosmétique, la détergence et l’emballage. Vous trouverez l’ensemble des informations au lien suivant : https://appelsaprojets.ademe.fr/aap/AAP%20Chimie2015-126