AFYREN

Afyren

AFYREN est une société spécialisée dans l’ingénierie en microbiologie et bioprocédés pour la valorisation de la biomasse non alimentaire. Fondée en 2012 et dirigée par Nicolas Sordet et Jérémy Pessiot, AFYREN réunit 23 collaborateurs sur ses sites de Lyon et Clermont-Ferrand.

AFYREN propose des solutions innovantes pour fabriquer les ingrédients de demain en remplaçant des produits issus du pétrole par des produits issus de micro-organismes naturels, dans une approche d’économie circulaire : une famille de 7 acides organiques totalement bio-sourcés (acides carboxyliques de 2 à 6 carbones). Issus de la fermentation, ils sont de grande qualité et peuvent atteindre des puretés supérieures à 99%. Cette large gamme d’acides organiques permet à AFYREN de s’adresser à des marchés mondiaux et diversifiés.

Ces biomolécules sont des alternatives intéressantes pour les industriels à la recherche d’ingrédients durables avec des performances de type antibactérienne, olfactive et de conservation. Ce sont des solutions innovantes et performantes pour les secteurs de la cosmétique, des arômes et parfums, de la nutrition humaine et animale et de la chimie fine.
Cette production est réalisée grâce à sa technologie innovante AFYNERIE®, respectueuse de l’environnement, zéro déchet, basée sur des micro-organismes naturels et brevetée au niveau mondial, au travers de 9 familles de brevet, fruit de plus 10 années de R&D. AFYNERIE® est une technologie fermentaire non OGM « tout-en-un » transposable à l’échelle mondiale. Elle permet de valoriser différents types de biomasse n’entrant pas en concurrence avec les filières alimentaires (par exemple des co-produits de l’industrie sucrière) tout en tendant vers le zéro déchet.

La technologie AFYNERIE® permet donc de fabriquer à partir de ressources naturelles secondaires, certains des premiers acides organiques naturels à l’échelle industrielle, 100% biosourcés, sans OGM. Fabriqués à partir de carbone renouvelable, l’empreinte carbone de ces produits est réduite des deux tiers en comparaison à leur équivalent pétrosourcé.